S.6. (80) Thuya occidental

2 thuyas autour de l’étang

25 août 2012, O.B.

25 août 2012, O.B.

Le Thuya occidental ( Thuja occidentalis L. ) qu’on appelle communément dans le langage populaire au Québec  « cèdre », mais à tort puisqu’il n’y a pas de cèdre véritable en Amérique, . Néanmoins, les fôrêts de Thuya occidental sont encore appelées « cédrières ».
C’est une essence très répandue dans notre région. On la retrouve partout dans le sud de cette dernière et ce, jusqu’à la Baie James, en passant par le lac St-Jean et la Côte-Nord. Les dimensions de cet arbre sont variées. Il peut parfois atteindre 15 mètres de hauteur et 30 centimètres de diamètres et d’autres fois, il peut faire jusqu’à 25 mètres de hauteur et près de 30 centimètres de diamètre. Le Thuya est reconnu comme l’une des espèces ayant la plus longue espérance de vie. En Abitibi on a récemment découvert un Thuya qui serait âgé de plus de 900 ans.

Thuya occidental (O.B.)

Écorce:L’écorce, brun rougeâtre et luisant à l’état jeune, devient rapidement fibreuse. Avec l’âge, elle se sépare en longues lanières étroites, longitudinales, brun grisâtre et plates. Parfois, les lanières s’enroulent autour du tronc.

Son pollen est allergène. Supporte très bien la taille. Le thuya de l’Est a un appareil racinaire au chevelu très denses, il préfère les sols humides, et il contribue à stabiliser les rives des cours d’eau, des rivières et des lacs.Le thuya convient à merveille aux haies, peut servir d’écran visuel et il ajoute une certaine diversité aux brise-vent.Le thuya occidental fait partie de la famille des cyprès (Cupressaceae) et non de la famille des pins (Pinaceae) comme les autres conifères. Le nom « cèdre » n’est pas vraiment approprié, étant donné qu’il s’agit du nom d’arbres du genre Cedrus (Pinaceae), comme le « cèdre du Liban » (Cedrus libani A. Rich.). On attribue au thuya occidental de nombreux autres noms communs : thuya de l’Est ou cèdre blanc sont les plus connus. Supporte très bien la taille, notamment lorsqu’on l’utilise en haie.

https://youtu.be/zlx7N3LLHQw

Étant donné que le duramen de cet arbre est extrêmement durable, ses branches servent à fabriquer des poteaux, des pôles et des piquets de clôture. Son bois sert également à fabriquer des panneaux, des planchers, des bardeaux, des bardages de bateaux et, en raison de son arôme et de ses qualités de répulsif à papillons nocturnes, des coffres et des placards.

Son bois est particulièrement odorant, faible, léger et tendre. Comme il est très résistant à la pourriture; on s’en sert pour faire des piquets et des meubles de parterre entre autres. On fabrique aussi des commodes, ainsi que des tiroirs avec le bois, pour que les tissus des vêtements s’imprègnent de sa bonne odeur.

Les feuilles du thuya sont persistantes, opposées et en formes d’écailles, sauf les jeunes pousses qui ont un feuillage juvénile en aiguilles. Les écailles sont disposées sur quatre rangs le long des rameaux. Ceux-ci sont aplatis et paraissent comme articulés. Le fruit est un petit cône porté par un pédoncule très court.

Pendant les hivers rigoureux, les cerfs de Virginie se mettent à l’abri dans les peuplements de thuyas occidentaux. Ils se nourrissent des feuilles de ces arbres (un de leurs aliments préférés). De petits mammifères, comme le lièvre d’Amérique, le porcépic et l’écureuil roux, utilisent également le thuya occidental pour se nourrir et s’abriter. Plusieurs espèces d’oiseaux fréquentent les bosquets de thuyas occidentaux pendant l’été, dont le bruant à gorge blanche, la grive solitaire et diverses parulines comme la paruline à croupion jaune, la paruline verte à gorge noire, la paruline noir et blanc et la paruline à joues grises. Le grand pic aménage des cavités dans les thuyas occidentaux adultes, pour se nourrir des fourmis charpentières.Voici un des trous d’alimentation de Grand Pic chez les vieux spécimens de Thuya occidental

25 août 2012, O.B.

12 août 2012, O.B.