S.54. Chêne pédonculé

Le Chêne pédonculé, en référence au long pédoncule qui supporte le gland Quertus robur en référence à sa force, de la famille des fagacées. C’est  une espèce d’arbres à feuillage caduc, originaire des régions tempérées d’Europe , très présent  en France et naturalisée  en Amérique du Nord. Le chêne pédonculé est l’arbre le plus typique de nos forêts. Il symbolise la puissance, la majesté et la pérennité depuis bien des siècles

C’est un grand arbre au houppier irrégulier, large et haut  de 25 à 35 mètres et même plus haut dans des conditions favorables d’une longévité de 500 à 1000 ans. Le chêne pédonculé exige un sol riche, bien  alimenté en eau toute l’année. Il a une silhouette bien spéciale avec sa cime en dôme ample.Son système racinaire est très développé et sa racine maîtresse, est pivotante et peut atteindre en profondeur plusieurs mètres. Il se divise en grosses branches tortueuses pour former le houppier.

Son écorce d’abord lisse et grisâtre les premières années de croissance, mais ensuite profondément crevassée en  prenant  de l’âge elle laisse apparaître des sillons longitudinaux de plus en plus profonds à partir  de 20 ou 30 ans.

Ses feuilles caduques, simples, alternes, de 7 à 15 cm de long et d’environ 8 cm de large ont une forme ovoïde et sont souvent groupées en bouquets. Elles sont découpées en 5 à 7 paires de lobes arrondis asymétriques.       La feuille, de couleur vert foncé sur le dessus, elles présentent une coloration plus pâle en dessous. La base du limbe est étroite et comporte 2 petits lobes en oreillettes.

Il fleurit en avril-mai et est pollinisé par les insectes. Ses inflorescences femelles de taille réduite (1 mm environ), solitaire ou groupées, sont placées dans une cupule à l’extrémité d’un long pédoncule. Elles apparaissent sur les pousses annuelles, peu de temps après la feuillaison. Ses inflorescences mâles, sont des chatons allongés, pendants et de teinte jaunâtre. Elles croissent sur les anciennes pousses de la fin du mois d’avril jusqu’en mai. Le chêne pédonculé est donc une espèce monoïque.

Son fruit, le gland est un akène de forme ovoïde et allongée, il mesure 1,5 à 3 cm de long. Les fruits sont en général groupés par 2 ou 3 sur un long pédoncule d’où le nom de chêne pédonculé.

Dans les pays d’Europe surtout en France cet arbre a une grande importance au point de vue forestier. Le chêne pédonculé est exploité principalement pour la fabrication de meubles, de parquets, de tonneaux et de barque de pêche.

Son bois à aubier blanc se travaille et se fend bien, et est d’excellente qualité. Il est utilisé en décoration  d’intérieure, en tranchage, en menuiserie. L’écorce fournit du tan. Son charbon était utilisé autrefois en métallurgie (forges).

C’est un arbre à port majestueux qui mérite d’être planté en isolé. Il abrite de nombreuses espèces animales et sa fructification est certe irrégulière mais une aubaine pour la faune.

Culture et entretien du Chêne pédonculé

La plantation s’effectue en automne. Choisissez bien son emplacement car son enracinement est profond (pivot) et étalé, il n’aime pas être déplacé.
Le sol de votre jardin doit être riche, bien drainé et frais. Il tolère bien le calcaire mais supporte mal les sols trop acides.
L’exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée.
Il n’y a aucun entretien à prévoir. Le Chêne pédonculé est très rustique et tolère des températures hivernales de l’ordre de -25°C.
Il accepte les tailles hivernales si cela vous semble nécessaire.
Ses bourgeons sont sensibles aux gelées tardives et il supporte mal les longues périodes de sécheresse. À ne pas planter dans des régions trop arides.