108. Frêne blanc

Frêne blanc, Fraximus américana

Frêne blanc, Fraximus américana

Le Frêne blanc , Frême d’Amérique ou Franc Frêne  Fraxinus americana, est un arbre de la famille des Oléaceae. Il s’agit de l’espèce la plus répandue des Oleaceae en Amérique du Nord.

2 frêne blanc.écorce..Le frêne d’Amérique atteint une taille de 30 mètres pour un tronc de 1 mètre de diamètre. Le tronc est garni d’une écorce grise cannelée sur la longueur

Habitat : l’arbre est originaire de l’Est des États-Unis. On le trouve depuis la Caroline du Sud et au Tennessee jusqu’au sud-est du Canada. Il apprécie les terrains humides à proximité des cours d’eau. L’arbre bourgeonne plus tard que le frêne commun ce qui fait qu’il résiste mieux au gel. Plus l’arbre devient âgé et plus celui-ci appréciera un ensoleillement important.

 

Le frêne d’Amérique atteint une taille de 30 mètres pour un tronc de 1 mètre de diamètre, d’une écorce grise cannelée sur la longueur.

2.frêne blanc feuillageLes feuilles longues de 20 à 25 cm sont imparipennées et possède en général 7 folioles. De forme ovée, les folioles mesurent 7 à 12 cm. Les fleurs sont dépourvues de pétales, arbre dioïque les fleurs mâles et femelles s’ouvrent sur des pieds distinctsLe fruit est une samare ailée longue d’environ 4 cm. L’aile est deux fois plus longue que la samare. Le fruit mûrit en octobre et la graine germe au printemps qui suit.

En Europe, on le plante comme arbre d’ornement ou d’alignement. Son bois aurait en Europe une qualité inférieure par rapport au frêne commun.

2.frêne blanc, fleurs

Fleurs femelles du frêne blanc

Le  Frêne blanc a la caractéristique d’être toujours soit mâle ou femelle, contrairement à la plupart des autres espèces d’arbre. Il faut donc qu’il y ait présence de deux frênes de sexe différent relativement à proximité pour qu’il y ait production de graines.

Le frêne blanc se différencie du frêne noir et du frêne rouge par son habitat. Il aime lui aussi les terres humides, mais par contre elles doivent être bien drainées.

2.frêne blanc mâlesLes sols légèrement humides et riches en azote (N), calcium (Ca), soufre (S) et d’un pH entre 5.0 et 7.5 sont particulièrement favorables. Les sols doivent être suffisamment tendres afin de permettre aux racines particulièrement denses et chevelues du frêne de pénétrer à des profondeurs d’au moins 16″. Les savanes sont des terres basses trop humides pour favoriser le frêne.

Le frêne blanc est un arbre à croissance modérée à rapide (1/4″ par an sur le diamètre) atteignant les 70′ de hauteur pouvant vivre 200 ans.

Le frêne peut mettre de 3 à 15 ans pour développer ses racines dépendant de la compétition au niveau des racines avant d’atteindre les 5′, après quoi, sa croissance s’accélère.

Tolérant à l’ombrage dans sa jeunesse, il peut survivre attendant une ouverture dans la canopée pour reprendre sa croissance avec vigueur. Il atteint l’âge adulte grâce aux ouvertures dans la canopée. Lorsque installé comme dominant ou co-dominant, il devient intolérant à l’ombrage.

Sa racine principale plonge dans les profondeurs à la recherche de la source d’eau. Des ramifications latérales se développent et forment des touffes particulièrement denses et chevelues. Les caractéristiques du sol et la compétition façonnent la distribution des racines à la recherche des nutriments dans les couches superficielles du sol composté. Elles forment des associations endo-mycorrhizals avec les champignons.

Utilisation :2.guitare classique 2.baton de baseball2.baton de hEn Amérique du Nord son bois blanc à grains droit et dense (670 kg/m3) est très apprécié en menuiserie fine ébénisterie, lutherie (violon et surtout guitare) articles de sports bâtons de hockey, baseball, archerie). Putrescible, il doit être utilisé en intérieur. Il est très populaire aux États-Unis et au Canada en parquet.

images47G03N4UInsecte ravageur

L’agrile du frêne (Agrilus planipennis) est une espèce d’insectes coléoptères de la famille des Buprestidae. L’agrile du frêne, dont le stade adulte se caractérise par une coloration vert métallique, est originaire d’Asie et de Russie orientale. Comme l’indique son nom vernaculaire, l’insecte réalise son cycle vital sur le frêne.

En 2002, on a découvert dans un frêne aux branches desséchées, dans l’état du  Michigan, cet insecte nouveau en Amérique : l’agrile du frêne cet insecte asiatique à sans doute été  importé accidentellement dans un conteneur provenant de l’Asie. Malgré l’abattage de tous les frênes du secteur, l’insecte s’est étendu comme une traînée de poudre, d’abord aux États-Unis, puis très rapidement dans les régions proches de l’Ontario, puis presque tout autour des Grands Lacs. Des millions de frênes ont été abattus et brûlés jusqu’ici, mais sans succès. L’insecte continue de s’étendre, atteignant Québec, Carignan, Montréal,  Gatineau et les environs.

ravage agrile du f. Lente dégradation

Même en pleine infestation, il y a peu de chances que vous aperceviez un seul agrile du frêne. L’adulte est un assez joli coléoptère vert métallique brillant plus long que large qui se tient au sommet des frênes, donc on ne le voit pas. Les larves tuent l’arbre en creusant des galeries sous son écorce; on ne les voit donc pas non plus. Ce que vous verrez est la lente dégradation des frênes, en commençant par les rameaux supérieurs.

Que faire?

Si vous voyez que votre frêne dépérit, consultez un spécialiste pour voir si l’agrile ne l’a pas déjà atteint. S’il l’est, il faut l’abattre et le brûler sans tarder.

Aussi, on s’est rendu compte que l’agrile du frêne se déplace assez peu de lui-même. C’est le transport du bois de chauffage et des jeunes arbres qui cause le problème. Donc, n’achetez que du bois de chauffage prélevé localement et si vous faites du camping, ne transportez jamais votre bois de chauffage avec vous : achetez-le sur place et n’en rapportez pas. Et avant d’acheter du bois de chauffage, demandez d’où il vient. Il y a des amendes allant jusqu’à 50 000 $ pour ceux qui transportent sciemment du bois de chauffage d’une zone d’infestation à une région où l’insecte n’est pas encore présent.

Et évidemment, ne plantez plus de frênes. Si l’arbre provient d’une pépinière de Montréal ou de l’Ontario, il risque d’être déjà infesté par l’agrile.

Si vous avez déjà des frênes sur votre terrain, commencez à planter des arbres de remplacement : érables (mais pas l’érable de Norvège, sujet à ses propres problèmes), chênes, micocouliers occidentaux, amélanchiers, etc. Ainsi, si le pire arrive et que vous devez couper tous vos frênes, au moins votre terrain aura déjà de beaux arbres bien implantés.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s