138. Cognassier du Japon

Cognassier du Japon, Cydonia Japonica

 

Le Cognassier du Japon, Cydonia Japonica originaire d’Asie est un arbuste à floraison printanière qui produit une abondance de fleurs rouges vifs. Le contraste de son feuillage vert sombre et une écorce très foncée, met en valeur sa splendide floraison. il est utilisé comme arbuste ornemental donnant entre avril et mai, une magnifique floraison rouge vif. Dans les Pays Baltes, il est cultivé pour ses fruits.

Le cognassier du Japon est un arbuste facile qui s’adapte à tous les types de sols mais aussi à tous les climats.

En haie, respectez une distance de 1,5 m entre chaque arbuste

Le cognassier du Japon peut être taillé régulièrement mais toujours après la floraison afin de ne pas compromettre ses superbes fleurs en fin d’hiver.

Qu’il soit en haie ou en isolé, la croissance du cognassier du Japon est rapide et seule une intervention régulière de votre part permettra de lui donner la forme souhaitée.

cognassier 5Mais vous pouvez aussi le laisser pousser comme bon lui semble, il n’en sera pas moins joli Après la floraison, privilégiez une taille légère pour assurer le bon équilibre de l’arbuste.

En haie, rabattez à quelques yeux les branches principales.

Le Cognassier est peu exigeant quant à la nature du sol; il apprécie cependant une terre plutôt fraiche en été mais bien drainée. Par contre, un excès de calcaire peut jaunir ses feuilles et diminuer sa vigueur. Il préfère un endroit légèrement ensoleillé mais pas brulant.

Le contraste de son feuillage vert sombre, et une écorce très foncée, met en valeur sa splendide floraison.

D’une floribondité à toutes épreuves, il ne craint pas le froid. Il peut même fleurir sous la neige. Il accepte toutes les expositions au soleil comme à l’ombre d’un mur, au nord, à l’est comme à l’ouest.

Coing est le fruit du cognassier du Japon

Utilisable isolé en forme libre ou palissé, ou en haie taillée, le cognassier du Japon est un arbuste à fleurs que la taille systématique, éventuellement géométrique, ne gêne pas, fleurissant surtout sur les branches d’au moins deux ans.

Le fruit en forme de coing, jaune vert à l’automne.

Fruits consommables ?

Les fruits du cognassier du Japon en forme de coing, jaune et vert à l’automne sont inconsommables crus, car ils possèdent une saveur amère goûtant un peu le citron, âcre et très astringente. Une fois cuits, on les utilise pour faire des gelées. On le mélange souvent à des poires et des pommes dont ils renforcent la saveur. Ils entrent aussi dans la composition de certaines liqueurs.

Fruit comestible proche du coing, au goût citronné. Usage peu connu, c’est le citron du nord, mais peu le savent.


Fruit du cognassier du Japon

Fruits du cognassier du Japon

Voici ce qu’en pense Yoshitaka:

Surtout si vous avez la chance d’avoir des cognassiers japonais, faites de la confiture !!! C’est délicieusement bon: un gout de pomme verte ! Un régal ! Je regrette que mon cognassier donne peu de fruits depuis 2 ans car je ne peux faire que 3 pots;-( Couper les fruits; Faites-les bouillir 30 min en les recouvrant d’eau. Passer ensuite le tout au tamis en écrasant un peu pour bien en extraire le jus (jus un peu trouble et riche en pectine!)
Peser ce jus et rajoutez-lui son poids en sucre. Refaire bouillir 30 min. C’est prêt !
C’est bien meilleur que le coing, ce serait dommage de laisser ces fruits pourrir.
Ces arbustes sont vendus comme variétés décoratives, peut-être parce qu’ils ne fructifient pas assez pour être vendus comme fruitiers ?

Idéal en haie défensive.

Cognassier du Japon

Cognassier du Japon

Forsythia

Forsythia

Les cognassiers du Japon sont des plantes idéales pour renforcer une haie libre et la rendre impénétrable. Ce sont aussi d’excellents arbustes pour les massifs, à installer dans un endroit pas trop passager, pour éviter se se frotter à leurs redoutables épines. Dans le jardin, l’association d’un cognassier du Japon avec l’éclat d’or d’un forsythia est classique, mais très spectaculaire. Pour une haie défensive, associez le cognassier du Japon avec Berberis, aubépine, et d’autres arbustes épineux.

Maladie

Les cognassiers du japon se montrent assez sensibles à la tavelure qui provoque des taches noires sur les feuilles et les fruits. Un traitement à la bouillie bordelaise en automne et au début de la chute des feuilles, puis au printemps au moment du gonflement et de l’éclatement des boutons floraux et des feuilles, assure une prévention efficace. Ces traitements devraient aussi éviter les attaques du feu bactérien, maladie redoutable qui attaque la plupart des Rosacées.

Comment lutter contre les maladies du cognassier du japon ?

Cognassier

Il fleurit au printemps et est pour cela souvent associé au forsythia avec lequel il cohabite bien. Le cognassier du japon n’a pas d’exigences particulières mais il peut être atteint par certaines maladies qui peuvent l’endommager.

1.

Moniose ou pourriture des fruits

Moniliose ou pourriture des fruits

Si vous constatez un dessèchement des rameaux et des boutons floraux c’est que votre arbuste est attaqué par un champignon qui entraine le développement de la maladie appelée moniliose. Il faut impérativement ramasser toutes les feuilles de l’arbuste tombées en automne et faire des pulvérisations de bouillie bordelaise (en fin d’automne puis en fin d’hiver).

2.

Tumeur bactériennes du Cognassier

Tumeur bactériennes du Cognassier

Vous avez remarqué des tumeurs sur le collet ou sur les grosses racines de votre cognassier? Il s’agit de tumeurs bactériennes , elles peuvent avoir de graves conséquences sur votre arbuste. Ces tumeurs sont dues à la présence d’une bactérie qui empêche la sève de circuler. Vous pouvez essayer de soigner votre cognassier s’il est âgé et solide. Enlevez les tumeurs avec un greffoir ou tout autre outil bien coupant, puis mettez du mastic sur les plaies.

3.

feu bactérien du cognassier

feu bactérien du cognassier

Le cognassier peut aussi être atteint par le feu bactérien qui est une maladie redoutable due à une bactérie virulente. Cette maladie se manifeste par une crispation des feuilles qui semblent brûlées; les rameaux et les boutons floraux se dessèchent et prennent une couleur brune. Coupez largement en dessous des parties atteintes et faites des traitements à base de cuivre. Si votre arbuste est trop atteint, déterrez-le et brûlez-le pour éviter la propagation de la maladie.

Comment multiplier un cognassier du Japon?

Cognassier du J. fleursLes cultivars à fleurs doubles ou semi-doubles ou aux couleurs bien définie doivent obligatoirement se propager par bouturage.

  1. Opérer en août, avec des boutures à talon de 10 cm de long prélevées sur des pousses latérales.
  2. Plantez-les en pot dans un mélange à parts égales de sable de rivière fin et de tourbe blonde. L’utilisation d’hormones de bouturage est recommandée.
  3. Couvrez d’un film plastique ou installez les boutures dans une mini serre.
  4. Conservez la culture à l’intérieur, une température minimale de 16oC étant nécessaire pour l’enracinement.
  5. Les boutures sont empotées individuellement à la fin octobre dans un terreau pour semis et hivernées sous châssis. Les jeunes plants fleurissent dès l’année suivante.

6. Le semis est possible, après avoir récolté les graines à complète maturité des fruits, puis les avoir stratifiées (1) dans du sable humide durant tout l’hiver. Le mélange sable et graines est semé au printemps, en ligne, en pleine terre. La levée peut demander deux mois. Les premières fleurs apparaissent après trois à cinq ans de culture.

(1) Stratification

La stratification des graines d’arbres consiste d’une part à faire ramollir et à altérer les téguments des graines (ou des noyaux) qui bloquent la germination par leur étanchéité à l’air et à l’eau, d’autre part à maintenir un froid humide qui va sortir la graine de sa dormance, Dans ces conditions les graines germeront plus facilement.

Pour cela disposez les graines en couches dans du sable humide et disposez les pots au nord à l’automne. Au printemps (au mois d’avril/mai), vous récupérerez les graines qui ont commençé à germer  pour les repiquer dans des pots remplis d’un mélange de terre et de terreau. Pour les arbres, plantez les directement en terre en prenant soin de préparer votre sol avec du terreau. Après un an, repiquez-les à leur emplacement définitif.

Les plants obtenus à partir de ces graines germées sont appelés «francs» et sont souvent utilisés comme porte-greffes car ils sont toujours plus vigoureux et durent beaucoup plus longtemps. Ils ne reproduisent pas exactement l’arbre ou l’arbuste dont ils proviennent, c’est pourquoi ils sont aussi utilisés pour obtenir de nouvelles variétés.

Cette technique s’applique pour de nombreux semis d’arbres. Toutefois il y a des exceptions comme pour les pépins de pommier ou de citronnier qui germent après une bonne hydratation des graines.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s