149. Cerisier de Virginie

Le Cerisier de Virginie (Prunus virginiana) est un arbrisseau ou un petit arbre de la famille des Rosacées. Il est utilisé comme arbuste ornemental

 Il mesure habituellement entre 3 et 6 m de hauteur, mais atteint parfois jusqu’à 15 m. Il fleurit au mois de mai. Chez cette espèce les grappes de fleurs apparaissent aux extrémités des nouveaux rameaux alors que les premières feuilles sont presque entièrement développées. Ses fruits, connus au Canada sous le nom de « cerises noires », mûrissent à la mi-août ou tôt en septembre. Ses fruits regroupés en grappes denses et longues sont légèrement amers et astringents, mais on peut en diminuer l’effet en les consommant avec du sel. Indigène en Amérique du Nord, on en retrouve du Yukon jusqu’au Nouveau-Mexique. Son écorce mince et lisse d’un brun gris tachetée de jaune  a une odeur prononcée et de plus avec ses racines possèdent des propriétés médicinale. Une odeur d’amande amère très caractéristique se dégage de l’arbuste lorsqu’on brise son écorce. Cette odeur révèle la présence de l’acide cyanhydrique qui, sous l’action des enzymes de l’estomac, s’avère un poison très dangereux pour l’homme.

Écologie Cette espèce préfère les sites ensoleillés, souvent en bordure des forêts, des érablières, des ruisseaux et des rivières, où elle joue parfois un rôle de stabilisation des sols contre l’érosion. Usages Ses fruits sont comestibles et très astringents.

Tout au long de l’histoire de l’Amérique du Nord, la cerise de Virginie a été une source d’aliments (ingrédient pour soupes, ragoûts, pemmican et plats de saumon). En raison de leurs propriétés médicinales, l’écorce et les racines du cerisier de Virginie étaient utilisées par les peuples autochtones d’Amérique du Nord et les premiers colons pour traiter toute une gamme de maladies. On utilisait ses feuilles, son écorce ou ses racines comme produit pharmaceutique pour préparer une tisane contre la toux, la malaria, les maux d’estomac, la tuberculose et les vers intestinaux. Les cerises de Virginie contiennent de fortes concentrations de certains éléments caractéristiques des aliments fonctionnels.

De nos jours, le fruit est surtout utilisé pour confectionner des concentrés, des gelées, des sirops, des sauces, des jus, des confitures et du vin.

Conseils de plantation

Humidité:sols humides à moyen – Ombre: Préfère le plein soleil, mais tolère l’ombre légère. – Sol Préfère les sols fertiles bien drainés.

Le cerisier de Virginie peut être cultivé comme un arbre à tige unique, mais il pousse souvent à partir des drageons racinaires à la base de la tige. Pour réduire la production de drageons racinaires, arrachez soigneusement les jeunes pousses avec vos mains, plutôt que d’utiliser un outil tranchant.

chenilles-5Inconvénients  On trouve parfois des toiles de soie aux fourches des cerisiers. Ces abris cachent d’innombrables chenilles à tente (ou larves de livrées). Heureusement, ces insectes ne tuent pas les arbres, même lorsqu’ils les dénudent complètement de leur feuillage. La façon la plus efficace d’éliminer ces défoliateurs sur les arbres d’ornementation ou sur de petites superficies demeure la cueillette et la destruction des toiles, en été, et des œufs, à l’automne. Un bon sécateur suffit. Le brûlage des tentes à l’aide d’une torche est fortement déconseillé à cause des risques qu’il comporte.

chenilles-8

Les oeufs en bague, autour de la branches, sont faciles à détruire durant l’hiver.

La livrée d’Amérique et la tordeuse du cerisier pondent leurs œufs en juillet et passent l’hiver qui suit à ce stade. C’est la chenille de la livrée d’Amérique qui émerge la première au printemps, dès le débourrement des bourgeons. Celle de la tordeuse du cerisier se met à l’œuvre au début du mois de juin .

Le cerisier de Virginie est une source importante de nourriture, fournissant des baies aux oiseaux qui disséminent ses graines et des brindilles en hiver aux plus grands mammifères.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s