4. Sapin rigide, sapin blanc

Sapin rigide3

tronc-sapin-blancLe sapin pectiné, sapin blanc, sapin commun, Sapin des Vosges, Sapin argenté, ou plus simplement Sapin (Abies alba Mill) nommé par les anglophones «White Fir» ou »Silver fir» est un conifère de la famille des Pinacées.  Il est originaire de France, Vosges, Alpes du Nord, plus rare dans les Alpes du Sud.

Son aspect est pyramidal et régulièrement ramifié.  Son tronc  est droit, cylindrique, à l’écorce mince, lisse gris argenté, portant à la surface des ampoules de résine à odeur de térébenthine. Sur les sujets âgés, elle est crevassée et noirâtre.

Les branches horizontales sont disposées en verticilles étagés(situées au même niveau en étage) et les rameaux sont grisâtres pubescents.

pin-b-rameauxLe feuillage est persistant, vert foncé, brillant sur le dessus. Sur le revers, deux bandes de stomates argentés. Ses aiguilles de 2 à 3cm, sont pectinées, spiralées, aplaties, échancrées à l’extrémité, mais non piquantes. L’aiguille à l’embase en forme   de disque, insérée sur le rameaux en deux rangs, persistant entre 8 à 10 ans.

Les bourgeons ovoïdes et bruns, sont gluants non résineux.

pin-b-plancheLa floraison arrive au printemps. Les fleurs sont unisexuées, monoïques, sur la face inférieure des rameaux, à l’aisselle des aiguilles de l’année précédente, des chatons mâles ovoïdes. Les inflorescences femelles moins nombreuses sont solitaires, allongées en forme de cônes, dressés à l’extrémité des rameaux courts en cime.

En septembre ou octobre mûrissent les fruits  composés de cônes cylindriques de 10 à 20 cm de long et 3 à 5 cm de large. Ces cônes brun rougeâtre, dressés, possédant de minces écailles à bractées aiguës, saillantes avec une pointe recourbée vers le bas; ces cônes se désarticulent à maturité et libèrent des graines résineuses, triangulaires de 1 cm qui sont pourvues d’une aile assez large.

La croissance du sapin blanc est lente les 10 premières années, puis moyenne par la suite. Il peut atteindre 35 à 60 m. Il est conseillé de le planter profondément à l’automne ou au printemps dans un sol frais, bien drainé, acide ou neutre ou alcalin, même dans un sol pauvre ou fertile. Choisir un emplacement de préférence à l’ombre ou mi-ombre. Les jeunes pousses sont sensibles aux gelées printanières. Le sapin est un arbre de grande longévité pouvant atteindre deux cent à trois cent ans. Chez les sujets centenaires, la pousse terminale s’arrête de s’allonger, la cime s’arrondit ou s’aplatit formant comme une «table».

Espèce monoïque: Plante à fleurs mâles et femelles séparées, mais situées sur le même pied. Les chatons mâles oblongs sont groupés sous des rameaux de l’année précédente. Les chatons femelles peu nombreux sont isolés, se dressent vers le milieu de rameaux de l’année précédente et en haut de cime.

cones-femelle-du-sapin-blancEntretien : Le dépérissement du sapin a sa cause dans le secteur des racines. On y remarque alors la formation de tumeurs chancreuses sur le tronc, dues à la pourriture rouge qui est le plus important agent pathogène de pourriture. Il est aussi sensible aux araignées rouges et pucerons.

Usages : Son bois blanc ou rosé léger et souple, sans aubier distinct et sans canaux résinifères, est utilisé surtout comme bois de menuiserie, de charpente et de caisserie. Le bois de qualité exceptionnelle provenant de sapin âgé et à croissance lente, est utilisé pour la fabrication des fonds de violons et des bois de résonance pour les pianos. La sève recueillie contient 70% de résine et environ 30% de térébenthine ayant des propriétés antiseptiques est utilisé pour le traitement des affections respiratoires. À partir des aiguilles on obtient une huile essentielle (obtenue par distillation à la vapeur d’eau, à très basse pression) qui a des propriétés antiseptique, anti-inflammatoire (voies respiratoires) et diurétique.abeille3 Les miellats* visqueux, riches en sucre, rejetés par les pucerons sont butinés par les abeilles qui nous donnent le miel de sapin.

*Le miellat est un liquide épais et visqueux,  constitué par les excréments liquides, riches en sucres et en acides aminés des Homoptères ou cochenilles, déposés sur les feuilles ou projetés par les cornicules.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s