41. Apocyn à feuilles d’androsème

Apocyn à feuilles d’androsème

L’Apocyn à feuilles d’androsème, Apocynum androsaemifolium, est une plante qui pousse en buissons continus le long des routes au début de l’été. Les premières pousses, violemment toxiques, apparaissent en même temps que celles de l’asclépiade qui sont comestibles. Il est donc très important de savoir distinguer les deux plantes.

La tige à ramifications étalées contient un latex blanc. Les feuilles sont ovales à bout pointu, Les fleurs  en grappes lâches pendent vers le sol, la corolle est en forme de clochette, rose ou blanc rayé de rose.

Au fond de la corolle, une matière gluante et une sorte d’étau fait de masses de pollen prennent au piège les insectes aventureux, d’où le nom de gobe-mouche.
«Parmi les insectes qui fréquentent cette espèce, le plus joli est sans contredit le Chrysochus auratus, de la grosseur d’une coccinelle, et à reflets métalliques verts.»
Les Amérindiens de la Californie utilisaient la fibre de la tige pour fabriquer du tissu et de la ficelle.
L’Apocyn contient une susbstance qui accélère la circulation sanguine. Les amérindiens auraient utilisé les fruits contre certains cas d’insuffisance cardiaque. Usage à décommander étant donné le risque réel d’atteindre une dose mortelle.
Chez certaines personnes, le seul contact des feuilles cause une irritation de la peau, d’où le nom d’herbe-à-puce.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s