Fondateur

 

L’artisan de ce jardin d’arbres et d’arbustes est un Breton français immigré au Québec dans les années 1904, du nom de Jean-Louis Seznec (1886-1959), mieux connu des Québécois sous le nom religieux de frère Gabriélis. Grand amant de la nature, le frère Gabriélis reçut une formation scientifique en France qu’il poursuivit en autodidacte après son arrivée au pays.

Photo prise par le frère Gabriélis vers 1950

En 1925, il enseigne les sciences naturelles au Juvénat Saint-Gabriel situé au flanc du mont St-Bruno. Ce mont, joyau de la nature, a reçu de la main d’un homme un don exceptionnel : un arboretum qui fut l’oeuvre et la vie du frère Gabriélis. Il mit une trentaine d’années à développer un véritable petit paradis terrestre. L’arboretum comptait 176 espèces d’arbres et d’arbustes répertoriées comprenant de nombreuses  espèces rares, provenant d’importations, comme le «ginkgo bilobé», originaire du Japon. Nombre de plantes ornementales s’y trouvent, ainsi que d’autres végétaux qui ne semblent pas répertoriés. Oeuvre d’un passionné de sciences naturelles, le frère Gabriélis, la petite oasis de verdure peut progressivement s’enrichir de spécimens provenant des quatre coins du monde et ce, grâce aux bonnes relations qu’entretient son créateur avec le célèbre frère Marie-Victorin.

déc. 2011, O.B.

C’est dans le dessein de faire valoir l’unique et maigre ruisselet du jardin botanique que le Frère Gabriélis mobilise toutes les bonnes volontés, surtout des frères de la ferme Villa Grand Côteau, et réalise ce petit prodige.

Photo en noir et blanc mise en couleurs par le frère Gabriélis vers 1932

« Un artistique petit bassin, que nous dénommions à l’époque  le « petit lac », servira le vivre et le couvert aux poissons rouge et aux crustacés qu’on voudra bien y mettre, mieux encore aux plantes qui préfèrent les bains de pieds prolongés. Une pelouse avoisinante attirera les amateurs de la nature, de sorte que nous compterons à Saint-Bruno un délicieux petit coin de plus ». Voir  Bulletin, oct. 1937. L’arboretum représente l’élément central de la vaste entreprise de collecte et de classification que le frère Gabriélis mena pendant plus de trente ans.

              Oiseaux et animaux naturalisés par le frère Gabriélis, autrefois au musée du collège Mont-St-Gabriel à St-Bruno, maintenant dans un corridor à l’école secondaire Mgr Parent à St-Hubert .

Le frère  Maurice-Joseph (Jacques Burelle) et ses élèves de 10e année, dans la classe  qui logeait le musée au Juvénat St-Gabriel en 1947-48.

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Daniel Gagné
    Avr 17, 2012 @ 08:10:48

    Wow! c’est merveilleux de retrouver un souvenir d’enfance. J’y suis allé en 1969-1970 en tant que pensionnaire. Les plus belles années étudiantes de ma vie.

  2. Charles L'Heureux
    Mai 04, 2012 @ 12:47:31

    Merci de nous enrichir en nous faisant découvrir ces merveilles ! Je compte bien aller voir tout ça cet été . Ce pin rouge du Japon m’intrigue .

  3. Richard Durocher
    Mar 17, 2013 @ 21:40:51

    J’ai séjournée au juvénat de St-Bruno en 1961-63 et je ne savais pas l’histoire du frère Gabriélis… Cela me rappelle de très beaux moments passés dans cette nature…Richard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s